MAC Statement About the Globe and Mail Article – “RCMP probes elaborate scam targeting Canada’s largest Muslim organization”


(The French version follows the English version/ La version française suit la présente version anglaise)

Mississauga, December 15, 2022 – Today the Globe and Mail reported on leaked government documents revealing alleged unethical government practices against MAC and the Muslim community. MAC was contacted for comment.

MAC has also received documents anonymously in the mail that are quite intricate, detailed and troubling. 

If true, the documents illustrate two things. They show that some government officials conclude that there are no concerns of illegal activities with MAC’s operations. They also show that some government agency officials are crossing lines unethically and unlawfully to intimidate, and entrap MAC and other government officials speaking out against such activities.

MAC never made a determination  on the authenticity of the documents. Whether the documents are genuine or not, they are undoubtedly an effort by some branch(es) of the federal government to disrupt MAC, the largest grassroots Muslim organization in Canada. It can only be assumed that the documents or their contents originate from within the federal government, or its agencies, as no one outside of the federal government or its agencies would have had access to such information.

Since 2015, MAC has been subjected to an audit by the CRA, and despite the audit being disruptive, MAC has fully cooperated with the audit while continuing to serve the Muslim community to the best of its ability.

Earlier this year MAC launched a Charter challenge to halt the CRA Audit because it has been tainted by Islamophobia and systemic bias against Muslims.

“The documents have no bearing over MAC’s allegations in the Ontario Superior Court, as the Charter challenge stands on its own merits. Yet if the documents are true, they provide a further demonstration of Islamophobia and systemic discrimination against Muslims that is the focus of the Charter case,” says Geoff Hall, lawyer at McCarthy Tétrault LLP. 

MAC leadership handled these documents confidentially through its legal counsel and shared them with the government. It is not MAC’s responsibility to verify the authenticity of the documents; rather, it is the responsibility of the Government.

MAC has not allowed these documents to disrupt its operations and continues to fulfil its objects of promoting Islam and serving the community’s needs. 

“The Canadian government has an obligation to conduct an independent investigation to determine if any of the documents or their contents are genuine, fully or partially, and whether a government department or agency is engaging in other Islamophobic tactics against the Muslim community,” says Mr. Sharaf Sharafeldin, President-Strategy of MAC. “If the contents of the documents are true, the government should establish an inquiry into the conditions that made such behaviour possible and take concrete steps to ensure a stop to unethical and unlawful activity, and to any other Islamophobic tactics a government department or any of its agencies may be using to harass the Muslim community.”   

Since 9/11, Canada’s national security agencies have conducted aggressive surveillance and harassment of the Muslim community, eroding trust in law enforcement. We urge the community to remain strong and steadfast and stand up against such practices.

For further information, please email communications@macnet.ca or call (905) 822-2626 x 337

About MAC:

The Muslim Association of Canada (MAC) is the largest Muslim organization in Canada. MAC brings a balanced, constructive and engaged understanding of Islam that aims to inspire Muslims in Canada.


Déclaration de MAC à propos de l’article du Globe and Mail – “La GRC enquête sur une escroquerie élaborée visant la plus grande organisation musulmane du Canada”

Mississauga, 15 décembre 2022 – Aujourd’hui, le Globe and Mail a fait état de documents gouvernementaux divulgués révélant des pratiques gouvernementales présumées contraires à l’éthique contre MAC et la communauté musulmane. MAC a été contacté pour donner des commentaires.

MAC a également reçu des documents anonymes par la poste qui sont assez complexes, détaillés et troublants.

Si c’est le cas, les documents illustrent deux choses. Ils montrent que certains responsables gouvernementaux concluent qu’il n’y a aucun problème d’activités illégales avec les opérations de MAC. Ils montrent également que certains responsables d’agences gouvernementales franchissent les frontières de manière contraire à l’éthique et illégalement pour intimider et piéger MAC et d’autres responsables gouvernementaux qui dénoncent de telles activités.

MAC n’a jamais déterminé l’authenticité des documents. Que les documents soient authentiques ou non, ils sont sans aucun doute un effort de certaines branches du gouvernement fédéral pour perturber MAC, la plus grande organisation musulmane de base au Canada. On ne peut que supposer que les documents ou leur contenu proviennent du gouvernement fédéral ou de ses agences, car personne en dehors du gouvernement fédéral ou de ses agences n’aurait eu accès à ces informations.

Depuis 2015, MAC a fait l’objet d’un audit par l’ARC, et bien que l’audit soit perturbateur, MAC a pleinement coopéré avec l’audit tout en continuant à servir la communauté musulmane au mieux de ses capacités.

Plus tôt cette année, MAC a lancé une contestation fondée sur la Charte pour mettre fin à l’audit de l’ARC parce qu’il a été entaché d’islamophobie et de préjugés systémiques contre les musulmans.

« Les documents n’ont aucune incidence sur les allégations de MAC devant la Cour supérieure de l’Ontario, car la contestation fondée sur la Charte est fondée sur ses propres mérites. Pourtant, si les documents sont vrais, ils fournissent une autre démonstration de l’islamophobie et de la discrimination systémique contre les musulmans qui sont au centre de l’affaire de la Charte », a déclaré Geoff Hall, avocat chez McCarthy Tétrault LLP.

La direction de MAC a traité ces documents de manière confidentielle par l’intermédiaire de son conseiller juridique et les a partagés avec le gouvernement. Il n’appartient pas à MAC de vérifier l’authenticité des documents ; c’est plutôt la responsabilité du gouvernement.

MAC n’a pas permis à ces documents de perturber ses opérations et continue de remplir ses objectifs de promotion de l’islam et de répondre aux besoins de la communauté.

«Le gouvernement canadien a l’obligation de mener une enquête indépendante pour déterminer si l’un des documents ou leur contenu est authentique, en tout ou en partie, et si un ministère ou un organisme gouvernemental se livre à d’autres tactiques islamophobes contre la communauté musulmane», a déclaré M. . sharaf Sharafeldin, Président-Stratégie de MAC. Si le contenu des documents est vrai, le gouvernement devrait ouvrir une enquête sur les conditions qui ont rendu un tel comportement possible et prendre des mesures concrètes pour garantir l’arrêt des activités contraires à l’éthique et illégales, et de toute autre tactique islamophobe d’un département gouvernemental ou de l’une de ses agences peuvant être utilisée pour harceler la communauté musulmane.

Depuis le 11 septembre, les agences de sécurité nationale du Canada ont mené une surveillance agressive et un harcèlement contre la communauté musulmane, érodant la confiance envers les forces de l’ordre. Nous exhortons la communauté à rester forte et inébranlable et à se dresser contre de telles pratiques.

Pour plus d’informations, veuillez envoyer un e-mail communications@macnet.ca ou appeler le (905) 822-2626 x 337

À propos de MAC :

L’Association musulmane du Canada (MAC) est la plus grande organisation musulmane au Canada. MAC apporte une compréhension équilibrée, constructive et engagée de l’islam qui vise à inspirer les musulmans au Canada.