Les organismes caritatifs musulmans veulent des discussions fermes avec l'ARC

20 mai 2024

Ce printemps, une réunion a eu lieu entre les dirigeants du secteur philanthropique musulman et l'Agence du revenu du Canada (ARC) pour aborder des questions fondamentales autour du ciblage des organismes de bienfaisance dirigés par des musulmans par des vérifications intrusives - ostensiblement, le début d'un dialogue pour apaiser les tensions entre le secteur et la Direction des organismes de bienfaisance qui se bâtissent depuis plus d'une décennie.

Les dirigeants qui ont assisté à la session organisée par le Institut d'études islamiques à l'Université de Toronto espéraient s'engager dans un dialogue ouvert et transparent. Ils cherchaient à comprendre pourquoi un nombre disproportionné d'organismes de bienfaisance dirigés par des musulmans ont été sélectionnés pour une vérification par la division de recherche et d'analyse de l'ARC.

Ils s'attendaient à ce que leurs préoccupations concernant la manière dont les organismes de bienfaisance étaient sélectionnés et la manière dont les vérifications étaient menées soient prises en compte. Ils voulaient savoir quelles lignes directrices l'ARC utilise pour garantir la transparence du processus de vérification et comment l'ARC s'assure que ses décisions de vérification et ses approches en matière de conformité sont équitables et opportunes, puisque certaines vérifications sont restées ouvertes pendant plus de huit ans.

Ce qui suivit fut décevant. La réunion principale comprenait cinq panélistes et des questions présélectionnées. Aucune question de suivi n’a été autorisée de la part du public. La deuxième réunion était une séance plus ciblée avec des dirigeants de sous-secteurs sélectionnés et était plus ouverte. Les réunions se sont déroulées sous le Règle de Chatham House, ce qui signifie officieusement.

Un dialogue ouvert peut apporter de la clarté à ces questions. Il peut également fournir une plateforme pour de meilleures politiques et promouvoir intégrité du secteur public en mettant l'accent sur la transparence, la responsabilité et justice.

Ceux qui espéraient une rencontre ouverte et provocatrice ont été déçus par la profondeur de la conversation. Au centre de ces audits se trouve une division peu connue (RAD) chargée d'enquêter sur le financement du terrorisme dans le secteur caritatif. Les audits de la RAD trouvent leurs racines dans la législation et les politiques antiterroristes réactionnaires post-11 septembre.

Ces audits ont refroidi le secteur caritatif musulman pendant de nombreuses années. Cependant, ils n’ont commencé à attirer l’attention du public qu’après la publication de deux rapports révélant des préjugés systémiques troublants.

Lire l'article complet : Les organismes caritatifs musulmans veulent des discussions fermes avec l'ARC | L'observateur national du Canada : Actualités climatiques

Abdussalam Nakua est un cadre avec l'Association musulmane du Canada. Il a siégé au conseil d'administration de l'Ontario Nonprofit Network et est membre de l'Equitable Recovery Collective du secteur sans but lucratif. Il est également membre du comité consultatif externe du projet de Statistique Canada sur les organismes sans but lucratif et leur diversité.

Avec une audience de plusieurs millions de personnes, l'Observateur national du Canada (CNO) couvre les problèmes et les défis associés au climat, tels que la santé publique, la désinformation, la portée excessive des entreprises et la justice environnementale.

Charter Challenge Update - 2024

Court of Appeal Decision is a Setback for Charter Rights...

Salutations du Nouvel An Hijri - 1446

Une nouvelle année Hijri est à nos portes - La porte...