Soumission de la proposition au Sommet d'action national sur l'islamophobie

20 juillet 2021

L'honorable barde Chagger
Ministre de la Diversité et de l'Inclusion et de la Jeunesse
Chambre des communes

Re: Soumission de la proposition au Sommet d'action national sur l'islamophobie

Je vous écris au nom de l'Association musulmane du Canada (AMC) au sujet du prochain Sommet national d'action sur l'islamophobie.

Je tiens à vous remercier pour votre leadership et celui de l'honorable premier ministre Justin Trudeau pour répondre à la montée de l'islamophobie dans notre pays en tenant ce sommet national.

Le gouvernement fédéral a maintes fois condamné l'islamophobie, adopté la motion M103, tenu des réunions avec la communauté musulmane et promis des mesures. Cependant, très peu de mesures concrètes pour contrer le récit toxique sur les musulmans ont été prises.

MAC et la communauté musulmane accueillent favorablement le sommet national et sont optimistes qu'il servira de plate-forme pour le changement et une action réelle contre l'islamophobie.

Cependant, l'action réelle du gouvernement fédéral pour démanteler l'islamophobie ne peut plus être retardée. Le gouvernement doit investir des ressources pour lutter à la fois contre la haine violente dans tout le pays et l'islamophobie systémique systémique à laquelle nous assistons à l'ARC, à l'ASFC, à la GRC et au SCRS, entre autres organismes gouvernementaux.

La communauté demande à l'honorable premier ministre d'annoncer les mesures clés qui seront prises immédiatement après le sommet national.

Vous trouverez ci-joint la proposition de l'AMC pour le sommet national. Nous avons identifié les trois principales priorités qui, selon nous, doivent être abordées et annoncées lors du sommet.

  1. Établir un bureau fédéral pour mettre en œuvre une stratégie de lutte contre l'islamophobie
  2. Moratoire immédiat sur les audits CRA RAD des organismes de bienfaisance musulmans en attendant un examen de la division
  3. Un engagement à réformer et à surveiller l'ASFC et à éliminer le profilage des musulmans 

J'ai hâte de poursuivre la discussion et l'AMC est prête à soutenir votre bureau de quelque façon que ce soit.

Cordialement,

M. Sharaf Sharafeldin

Soumission au Sommet national d'action sur l'islamophobie 

introduction

L'Association musulmane du Canada (AMC) est la plus grande organisation de base musulmane au Canada. À l'heure actuelle, MAC a établi des sections dans 13 grandes villes du pays aux côtés de 20 mosquées, centres communautaires et 30 écoles à temps plein et à temps partiel. Chaque année, l'AMC sert plus de 150 000 Canadiens grâce à ses divers programmes, événements, centres et services. 

Grâce à sa présence partout au Canada depuis vingt-quatre ans, l'AMC a eu quatre principaux domaines d'impact : 

  • développer une identité canadienne musulmane; 
  • défendre un message équilibré et dominant de l'Islam; 
  • offrir des programmes et des services à des milliers de Canadiens partout au pays; 
  • et la création d'espaces permettant aux musulmans du Canada de trouver leur appartenance. 

Au fil des ans, l'AMC s'est engagée dans un dialogue critique aux niveaux local et national et a servi en consultation avec le gouvernement sur des questions relatives aux politiques et à la législation.  

MAC reconnaît la lutte des peuples autochtones. Même si, en tant que musulmans, notre communauté est ciblée et traverse des temps difficiles, nous n'avons pas oublié la lutte des peuples autochtones. L'AMC s'est engagée à donner suite aux recommandations de la Commission de vérité et réconciliation.

Le Sommet national d'action sur l'islamophobie

Depuis l'horrible attaque terroriste à London, en Ontario, qui a coûté la vie à quatre personnes à la famille Afzaal et depuis la motion unanime du 11 juin 2021 à la Chambre des communes pour organiser un sommet d'action national d'urgence sur l'islamophobie, MAC a été à l'écoute de la communauté, consulter les partenaires et soutenir les recommandations présentées par le NCCM et d'autres groupes.

L'AMC soutient les efforts consultatifs qui ont éclairé les propositions soumises par les principales organisations de défense des libertés civiles, notamment le Conseil national des musulmans canadiens (NCCM), le Groupe de surveillance internationale des libertés civiles (ICLMG), le Forum musulman canadien (FMC) et le Conseil des affaires publiques de Hikma. L'AMC reconnaît également les propositions et les commentaires des militants et des organismes communautaires à travers le Canada.

Principales priorités immédiates pour le Sommet national

Avec la montée de l'islamophobie violente et de l'islamophobie institutionnelle systémique au Canada depuis le 11 septembre, le gouvernement du Canada doit faire un travail considérable. MAC estime que les résultats du Sommet national doivent se concentrer sur l'institutionnalisation de la lutte contre l'islamophobie et l'élimination de l'islamophobie institutionnelle et systémique. 

La communauté musulmane canadienne attend du gouvernement du Canada qu'il annonce des actions immédiates lors du Sommet national et qu'il s'engage dans d'autres actions à moyen et long terme.

Les 9 recommandations proposées par l'AMC sont appuyées par des recommandations spécifiques élaborées par le NCCM, l'ICLMG et le CMF. Cependant, l'AMC demande au gouvernement de prioriser trois priorités immédiates clés qui seront annoncées lors du Sommet national. Ceux-ci sont:

  1. Établir un bureau fédéral pour mettre en œuvre une stratégie de lutte contre l'islamophobie
  2. Moratoire immédiat sur les audits CRA RAD des organismes de bienfaisance musulmans en attendant un examen de la division
  3. Un engagement à réformer et à surveiller l'ASFC et à éliminer le profilage des musulmans 

Institutionnaliser la lutte contre l'islamophobie

  1. Établir un bureau fédéral, doté d'un mandat et de ressources adéquates, pour élaborer et mettre en œuvre une stratégie globale de lutte contre l'islamophobie.
  2. Examen complet de la LCDP pour s'assurer qu'elle est adéquate aux réalités d'aujourd'hui.
  3. Veiller à ce que les lois soient adaptées à l'environnement modifié, y compris les médias sociaux, la haine en ligne et la menace croissante des groupes suprémacistes blancs.
  4. Veiller à ce que la législation introduite pour lutter contre le racisme et l'islamophobie réponde de manière adéquate aux préoccupations identifiées par les groupes de défense des droits civiques plutôt que d'ancrer le régime des lois antiterroristes qui violent les droits.

Éliminer l'islamophobie institutionnelle et systémique

  1. Moratoire immédiat sur les audits ciblés des organismes de bienfaisance musulmans par la Division de l'examen et de l'analyse (RAD) de l'ARC en attendant un examen complet de la RAD menant à la réforme ou à la dissolution de la division.
  2. Réforme de la surveillance de l'ASFC, y compris un mécanisme significatif d'enquête et de résolution des plaintes de ciblage et de profilage des musulmans.
  3. Examen de toutes les politiques et pratiques de lutte contre le terrorisme, y compris l'évaluation nationale des risques, les activités obligatoires de « contrer l'extrémisme violent » et tous les supports de formation dans une optique antiraciste et anti-islamophobie. Cet examen devrait être mené avec la participation d'experts et d'organisations musulmans.
  4. Examen des priorités et du financement actuels de la sécurité publique et réaffectation des ressources des mandats du terrorisme islamique aux menaces émergentes, y compris les groupes de droite et de suprématie blanche, afin de refléter l'environnement de sécurité modifié. 
  5. S'opposer à la législation islamophobe, y compris le projet de loi 21 du Québec ainsi qu'à toute législation ou politique publique qui cible les droits protégés, y compris les droits des militants pro-palestiniens de s'exprimer sans criminaliser leur plaidoyer.

Message du directeur général - Mai 2022

Assalamualaikum Wa Rahmatullahi Wa Barakatuh. Chers membres de la communauté, je prie...

Message EID du directeur exécutif

Assalamu alikum wa Rahmatullahi wa Barakatuhu et Eid Mubarak à...

laisse ton commentaire