L'activisme caritatif fournit un but et un lien aux jeunes musulmans canadiens pendant la pandémie

L'activisme caritatif fournit un but et un lien aux jeunes musulmans canadiens pendant la pandémie

Le verrouillage de la pandémie peut avoir eu un impact sur notre santé mentale, mais peu de gens en parlent.

La pandémie du COVID-19 est une période pas comme les autres et les jeunes sont parmi les plus vulnérables. La plupart d'entre eux n'avaient jamais connu d'isolement réel auparavant et se sentaient sans direction. En tant que directeur de la jeunesse d'une organisation musulmane nationale, je peux dire que pendant cette période, plus que jamais, il est temps d'impliquer nos enfants dans un militantisme communautaire pointu et résolu.

le Association musulmane du Canada (MAC) Le département de la jeunesse engage des jeunes de tous âges. Nous savions que lorsque le virus a vidé les écoles et les centres communautaires, cela a déconnecté les jeunes de leurs amis, communautés et réseaux sociaux plus larges, créant un vide qui devait être comblé. Le MAC a organisé d'innombrables occasions d'apprentissage virtuel, de dialogue et même des séances d'exercices pour occuper correctement des centaines de jeunes. Mais rien de tout cela n'a pleinement fourni le sens vital du but et de la connexion dont nos jeunes aspirent et ont besoin.

Nous avons donc décidé de diriger leur énergie pour travailler là où elle était le plus nécessaire. Nous nous sommes rapidement mobilisés et avons lancé la campagne nationale MAC Give Foodshare dans 9 villes du Canada pour lutter contre la faim pendant le verrouillage. Nous avons rapidement réalisé que, compte tenu de leurs compétences en technologie, nos jeunes étaient parmi les plus rapides à s'auto-organiser et à se mobiliser, tout en restant à la maison. Nous avons été surpris de leur enthousiasme et encore plus choqués d'assister aux résultats.

Traditionnellement, nous avons toujours centré notre Département Jeunesse MAC autour d'un principe islamique fondamental: l'activisme au service des autres. Isolés par le confinement, les jeunes de tout le pays ont réagi en dirigeant leur énergie refoulée vers la campagne. Des jeunes de 14 ans ont utilisé leurs compétences pour créer des graphiques, des vidéos et du contenu sur les réseaux sociaux pour faire passer le mot, mobiliser les autres et collecter plus de $125 000 à ce jour. En quelques jours à peine, ils se sont mobilisés pour aider de nombreux membres de la communauté au sens large, notamment les personnes âgées, les sans-abri, les nouveaux arrivants et ceux dont la vie a été paralysée par le ralentissement économique.

Je me suis vite rendu compte à quel point cet activisme offrait le sens du but qui pouvait neutraliser l'isolement que le verrouillage imposait à nos jeunes. Finalement, les jeunes sont devenus l'épine dorsale de notre campagne nationale. Ils ont passé des heures à appeler des refuges, des organisations confessionnelles et des centres communautaires pour établir des partenariats qui les aident à atteindre plusieurs quartiers à travers le pays. Une grande partie de la nourriture fournie était des repas chauds également préparés par nos jeunes qui étaient en contact avec de petits restaurants et des entreprises de restauration qui ont également besoin de soutien depuis le verrouillage. Depuis, nous avons livré plus de 5 000 colis alimentaires à divers ménages à travers le pays. Les sourires et les paroles d'appréciation que nos jeunes volontaires ont reçus en retour ont rempli leur cœur et les ont aidés à continuer.

Ce succès a transformé une seule campagne en un programme alimentaire reconnu au niveau national qui a mis en relation les fournisseurs de produits alimentaires, les organisations de services et les relations interconfessionnelles et communautaires. Le premier ministre Justin Trudeau a reconnu l'impact du programme, tout comme la députée conservatrice Kelly McCauley à l'Assemblée législative fédérale. Pendant des mois pendant le verrouillage, le MAC Give Foodshare a fortement contribué à travers le Canada, et nos jeunes en ont été la principale raison. Cela a eu un effet d'entraînement, car de plus en plus de donateurs sont intervenus une fois qu'ils ont vu le succès du programme.

La réalité est que la communauté a autant besoin de nos jeunes que de la communauté. C'est le travail de la communauté au sens large d'intervenir pour galvaniser les jeunes vers un objectif louable pour s'assurer qu'ils sortent de la pandémie plus forts et avec détermination.

Regardez Le premier ministre Justin Trudeau parle de MAC Give Foodshare au MAC Eid Fest 2020.

Regardez Reconnaissance du député Kelly McCauley à l'Assemblée législative fédérale.

Article original trouvé ici.

Sarah Attia
Directeur de la jeunesse
Association musulmane du Canada

Inauguration d'un nouveau gymnase en l'honneur de la famille Afzaal

4 juin 2022 | London, ON Près d'un an après...

laisse ton commentaire