Le Calgary Club for Muslim Girls favorise le sentiment d'appartenance Article de CBC

« C'est bien de savoir que les gens vivent cela avec vous et que vous n'êtes pas seul à le faire »

Fatimah Braimoh, 11 ans, dit que le Sisters Youth Club l'a aidée à acquérir un plus grand sentiment d'appartenance. (Hala Ghonaim/CBC)

Un centre musulman de Calgary offre un espace sûr aux jeunes filles musulmanes pour se connecter avec des modèles plus âgés.

Le Sisters Youth Club pour les filles de 7 à 12 ans se réunit un vendredi sur deux. Cela commence toujours par un discours inspirant, touchant généralement à la croissance personnelle et aux enseignements islamiques.

Fatimah Braimoh, 11 ans, dit que le club l'a aidée à acquérir un sentiment d'appartenance.

«Cet endroit et tous les mentors me donnent l'impression de faire partie de tout – une partie du Canada, une partie d'une communauté elle-même», a-t-elle déclaré.

Nagaht Mahamad, 12 ans, dit que pour elle, le club agit comme un système de soutien et un lieu pour se faire de nouveaux amis. (Hala Ghonaim/CBC)

Le programme est organisé par l'Association musulmane du Canada au Centre Al-Salam.

Il fait partie d'une poignée de groupes de soutien au centre. D'autres sont destinés aux jeunes plus âgés et aux garçons.

La dirigeante bénévole Touka Ali, 17 ans, dit que les filles font toutes sortes d'activités et explorent des sujets tels que le leadership, la fraternité, les relations avec les parents et l'islam.

"Je veux vraiment qu'ils retiennent le simple fait de pouvoir être un bon leader et une bonne personne dans l'ensemble", a-t-elle déclaré.

"Ce sont les leaders de demain, aussi cliché que cela puisse paraître."

Le Sisters Youth Club se réunit un vendredi sur deux au Centre Al-Salam dans le nord-ouest de Calgary. (Hala Ghonaim/CBC)

Nagaht Mahamad, 12 ans, dit que pour elle, le club agit comme un système de soutien.

«Je pense que c'est agréable de savoir que vous pouvez vous tourner vers quelqu'un, même s'il y a beaucoup de choses dures qui se déroulent dans le monde contre nous. C'est agréable de savoir que les gens vivent cela avec vous et que vous n'êtes pas seul à le faire », a-t-elle déclaré.

"C'est juste agréable de savoir que je peux apprendre en même temps et me faire de nouveaux amis."

Avec des fichiers de Hala Ghonaim

Article original trouvé ici.

Message du directeur général - Mai 2022

Assalamualaikum Wa Rahmatullahi Wa Barakatuh. Chers membres de la communauté, je prie...

Le ramadan, un mois de solidarité à Cartierville

2 mai 2022 | Montréal - Les musulmans célèbres aujourd'hui...

laisse ton commentaire