Pour lutter contre l'islamophobie, les dirigeants d'organisations caritatives doivent s'engager en faveur de la diversité et de l'inclusion

1 février 2022 – S'attaquer efficacement à l'islamophobie au Canada commence par des dirigeants qui s'investissent dans des relations et des collaborations significatives. L'Association musulmane du Canada (MAC), le plus grand organisme de bienfaisance musulman au Canada, s'est concentrée sur l'établissement de tels partenariats dans divers secteurs pour démanteler activement la montée drastique de l'islamophobie. Dans le cadre de la collaboration la plus récente, l'AMC et Capacity Canada, un pionnier de l'innovation sociale, se sont unis pour favoriser la discussion sur ce que cela signifie pour le secteur caritatif canadien.

L'activité haineuse en ligne au Canada a produit 3,2 millions d'éléments de contenu au cours de la dernière année. Les Canadiens ont été témoins d'une augmentation de la violence ciblant les musulmans visibles et du vandalisme des mosquées à travers le pays. L'intersectionnalité de diverses identités a entraîné des crimes et des incidents haineux écrasants contre les femmes musulmanes noires. Cette expérience vécue par les musulmans canadiens au cours de la dernière décennie s'explique par le fait que 54% de Canadiens ont une opinion défavorable des musulmans, selon une étude d'Angus Reid.

L'élimination de l'islamophobie est une obligation sociétale et une responsabilité gouvernementale, mais elle doit aussi… être confrontée par le secteur caritatif.

Alors que la plupart des gens pensent à l'islamophobie en termes d'individus ordinaires qui peuvent être des récepteurs passifs de messages et de récits socioculturels qui favorisent la méfiance et la haine des musulmans, ce n'est pas la seule façon dont elle se manifeste. L'islamophobie est un système de racisme et de fanatisme anti-religieux alimenté par des acteurs clés, qui jouent un rôle dans la fabrication de la haine anti-musulmane, qualifiant ainsi les communautés musulmanes d'irrationnelles, d'incompatibles et de menaces pour la sécurité - et ayant donc un impact sur les politiques, les législations , et les comportements systémiques qui ciblent les musulmans. Nous l'avons vu récemment avec l'Agence du revenu du Canada (ARC) et des rapports - de l'Institut d'études islamiques de l'Université de Toronto et de l'International Civil Liberties Monitoring Group - sur les préjugés et l'islamophobie dans ses pratiques d'audit envers les organismes de bienfaisance musulmans.

Écrit par Memona Hossain (MAC, Q-Ed) et Cathy Brothers (PDG de Capacity Canada).

Pour lire l'article complet sur The Philanthropist Journal, veuillez cliquer sur ici.

Inauguration d'un nouveau gymnase en l'honneur de la famille Afzaal

4 juin 2022 | London, ON Près d'un an après...

laisse ton commentaire