La quête de l'égalité au mont Arafat

Asalamu Alaikum Wa Rahmatullah chers frères et sœurs,


La quête de l'égalité au mont Arafat 
 أَفِيضُوا مِنْ حَيْثُ أَفَاضَ النَّاسُ وَاسْتَغْفِرُوا اللَّهَ إِنَّ اللَّهَ غَفُورٌ رَّحِيمٌ 
(Chapitre 2 : La vache 199) 
Quittez ensuite à vive allure l'endroit d'où il est d'usage que la multitude le fasse et demandez le pardon d'Allah. Car Allah est Pardonneur, Très Miséricordieux. (Yusuf Ali) 


Le Prophète Ibrahim a élevé les fondements de la Kaaba et a établi la maison d'Allah. Peu de temps après, le noyau de la société humaine a été établi dans et autour de La Mecque et la Kaaba a acquis un statut particulier parmi les Arabes dispersés dans toute l'Arabie. Les clans de Querish sont devenus les gardiens de la Ka'aba et les Arabes la vénéraient comme un sanctuaire. Un pèlerinage annuel a été établi pour honorer les traditions du prophète Ibrahim.  
Avec le temps, deux choses se sont produites. L'une est que la pureté du Tawhid n'est plus. La corruption du message original du Tawhid était complète avec l'introduction de l'adoration des idoles. Même le sanctuaire autour de Ka'aba était entouré de centaines d'idoles. La seconde est que les clans de Quresh se sont établis comme les gardiens incontestés de la Maison d'Allah. Ce statut allait bientôt se transformer en privilège. Il a été institutionnalisé par un processus élaboré de décrets juridiques et commerciaux qui confèrent des avantages commerciaux et sociaux à Quresh. Ce privilège a rapidement été utilisé pour étendre l'influence de Quresh en Arabie.  


L'un de ces privilèges est le statut accordé à Quresh et à ses alliés pendant la saison du hajj. Ils rencontraient les pèlerins du reste de l'Arabie non pas à Arafat mais au bord de Macca près d'Al-Muzdalifa. Plus tard, ils accordent ce privilège à d'autres tribus qui vivent dans le périmètre de La Mecque. Cela comprenait des alliances tribales de Khuza' خزاعة , créant une nouvelle classe appelée Al-Humes الحمس. Le Prophète Muhammad, dans son premier et dernier Hajj, a aboli cette pratique et a établi le statut à Arafat pour tous les pèlerins. C'était un renoncement à toutes les formes de privilège et de racisme. C'était une déclaration universelle que tous les humains sont égaux et que la seule mesure viable de classement est la noblesse de caractère.  


C'est au cours de ce Hajj, et sur le Mont d'Arafat, et dans son Sermon d'Adieu, que le Prophète a souligné ce point clairement et sans équivoque en déclarant que : « Toute l'humanité est d'Adam et Eve, un Arabe n'a aucune supériorité sur un non- Un Arabe ni un non-Arabe n'a de supériorité sur un Arabe ; aussi un blanc n'a aucune supériorité sur le noir ni un noir n'a de supériorité sur le blanc sauf par piété (taqwa) et bonne action. 

Mais le racisme est une pratique omniprésente qui recoupe la classe, l'ethnicité, la culture et la géographie, et existait dans toutes les sociétés. Dans sa pire forme, il légitime les inégalités et crée des barrières pour les groupes qui sont positionnés comme inférieurs à l'accès au pouvoir, aux ressources et à l'égalité. 

Avec l'avènement des sociétés modernes et du nationalisme borné, le racisme systémique est devenu un énorme instrument d'injustice. Avec l'avancée du colonialisme, le racisme est devenu un instrument de contrôle et d'assujettissement des populations indigènes, créant à sa suite un génocide racial et culturel. La découverte récente de tombes anonymes d'enfants autochtones dans un certain nombre de terrains de pensionnats doit servir de rappel du sombre héritage de racisme systémique enduré par les communautés autochtones. 


Nous devrions suivre l'exemple du Prophète Muhammad : il a identifié les injustices, grandes et petites, évidentes ou cachées, et plus important encore, il a agi en conséquence. L'une de ces injustices est le racisme systémique et son impact sur ses victimes. Par conséquent, nous ne devrions jamais être indifférents à l'injustice. Nous ne devrions pas non plus accepter le racisme et le sectarisme comme moyen d'échange de valeur. 
Pour ceux qui sont victimes de racisme systémique, nous devons apprendre à être de bons alliés pour ceux qui sont touchés par le racisme systémique. Nous devons également défier le sectarisme et les préjugés systémiques sous toutes leurs formes.  


Au Canada, et dans les sociétés occidentales en général, l'islamophobie s'enracine et devient un outil oppressif contre notre communauté. Nous devrions avoir la détermination de repousser toute tentative de normalisation. Les lois islamophobes comme la loi 21 adoptée par le gouvernement du Québec doivent être contestées devant les tribunaux ainsi que sur la place publique. 
Nous nous félicitons de la décision du gouvernement fédéral de tenir un Sommet d'action national sur l'islamophobie et l'antisémitisme. MAC a pris les devants en veillant à ce que ce sommet soit délibérément fondé sur une action visant à s'attaquer aux causes profondes de l'islamophobie et du racisme systémique qui la soutient. Nous voulons nous assurer que toutes les recommandations doivent être opérationnalisées avec des procédures claires et spécifiques, et des détails pour la mise en œuvre. 


MAC exige que le gouvernement s'engage à revoir ses lois et politiques antiterroristes et à les remplacer par de nouvelles alternatives adaptées qui ne stigmatisent pas la communauté musulmane ou toute autre communauté. Des rapports récents exposant les préjugés systémiques contre les organisations caritatives dirigées par des musulmans brossent un tableau troublant de la portée excessive et des préjugés systémiques. Le gouvernement doit également s'engager à respecter des protocoles de surveillance stricts pour toutes les agences gouvernementales impliquées dans tout travail de lutte contre le terrorisme. Le gouvernement doit lutter contre la propagation de la haine, en particulier en ligne. Le rétablissement de l'article 13 de la Loi canadienne sur les droits de la personne serait un pas en avant.  
Alors que nous réfléchissons au message central du Hajj, nous nous souvenons des sacrifices du prophète Ibrahim lors de l'établissement du Tawhid dans le monde. Nous devons également suivre les traces du Prophète Muhammed alors qu'il faisait revivre le message du Prophète Ibrahim et affrontait les maux de sa société et de son époque. 

Aïd Moubarak 

Cordialement,

Sharaf Sharafeldin, directeur exécutif
Association musulmane du Canada

Message du directeur général - Mai 2022

Assalamualaikum Wa Rahmatullahi Wa Barakatuh. Chers membres de la communauté, je prie...

Message EID du directeur exécutif

Assalamu alikum wa Rahmatullahi wa Barakatuhu et Eid Mubarak à...

laisse ton commentaire