Le gouvernement du Canada conclut le Sommet national sur l'islamophobie

Le gouvernement du Canada a organisé un sommet national sur l'islamophobie afin de fournir une plate-forme aux communautés musulmanes pour identifier des moyens concrets d'améliorer les efforts fédéraux pour lutter contre l'islamophobie à travers le pays

OTTAWA, ON, le 22 juill. 2021 /CNW/ - Au Canada, la diversité est l'une de nos plus grandes forces, mais nous savons que la discrimination et le racisme continuent de faire des ravages inacceptables dans nos collectivités. La récente attaque terroriste mortelle motivée par la haine contre une famille musulmane à London, en Ontario, souligne le besoin urgent de prendre de nouvelles mesures pour lutter contre l'islamophobie et toutes les formes de racisme.

Aujourd'hui, le gouvernement du Canada a tenu un Sommet national virtuel sur l'islamophobie. Organisé par le Secrétariat fédéral de lutte contre le racisme et convoqué par l'honorable Bardish Chagger, ministre de la Diversité et de l'Inclusion et de la Jeunesse, le sommet a fourni une plate-forme nationale aux communautés musulmanes pour identifier des moyens concrets de lutter contre l'islamophobie à travers le pays.

Le premier ministre Justin Trudeau a ouvert le sommet en réitérant la solidarité du gouvernement avec les communautés musulmanes à travers le Canada et son engagement à combattre et dénoncer l'islamophobie et toutes les formes de racisme et de discrimination.

Au cours du sommet, des ministres fédéraux, des députés et des représentants des gouvernements provinciaux et municipaux ont écouté les expériences vécues par des Canadiens musulmans de partout au pays.

Les participants ont identifié des façons dont le gouvernement fédéral devrait travailler avec les communautés musulmanes pour mettre en œuvre des initiatives fédérales de lutte contre le racisme qui s'attaquent à l'islamophobie et à la violence motivée par la haine.

Au cours du sommet, le gouvernement du Canada s'est engagé à :

  • Collaborer avec les communautés musulmanes sur le prochain plan d'action contre le racisme du gouvernement, qui sera lancé à la fin de la stratégie de lutte contre le racisme 2019-2022 ;
  • Explorer les ajustements potentiels au Programme d'infrastructure de sécurité (SIP), au Programme d'action contre le racisme (PARA), au Programme de soutien communautaire, de multiculturalisme et d'initiatives contre le racisme (CSMARI) et d'autres programmes pertinents/connexes afin d'améliorer l'efficacité et d'être plus réactif aux besoins de la communauté. Ces programmes continueront de démanteler les groupes suprémacistes blancs, de surveiller les groupes haineux et de prendre des mesures pour combattre la haine partout, y compris en ligne ;
  • S'appuyer sur les enseignements tirés pour améliorer la culture numérique et lutter contre la désinformation ;
  • Un accent renouvelé sur les ressources dédiées pour soutenir le travail au sein du gouvernement pour lutter contre l'islamophobie et toutes les formes de haine ;
  • L'honorable Diane Lebouthillier, ministre du Revenu national, a demandé à l'ombudsman des contribuables de mener une étude systémique pour répondre aux préoccupations des organismes de bienfaisance dirigés par des musulmans;
  • Adopter une approche pangouvernementale en travaillant avec les ministères de l'ensemble du gouvernement pour prendre d'autres mesures concernant ces priorités.

La ministre Chagger a également annoncé aujourd'hui son soutien à 8 projets dans le cadre de la Programme d'action contre le racisme qui s'attaquent à l'islamophobie et visent à éliminer les obstacles systémiques auxquels sont confrontées les communautés musulmanes.

De plus, hier, l'honorable Bill Blair, ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile, et l'honorable Mary Ng, ministre du Commerce international et ministre de la Petite Entreprise et de la Promotion des exportations, ont annoncé le financement de 150 projets représentant plus de $6 millions pour soutenir les collectivités à risque de crimes motivés par la haine dans le cadre du Programme d'infrastructure de sécurité (PAS) Collectivités à risque.

Le sommet d'aujourd'hui a fait d'importants progrès dans la lutte contre l'islamophobie à travers le pays. Le gouvernement continuera de soutenir et de soutenir les communautés musulmanes, de lutter contre toutes les formes de discrimination et de travailler pour créer un Canada plus sûr et plus inclusif pour tous.

Devis

« Les Canadiens musulmans de tout le pays continuent de craindre pour leur sécurité – cela doit cesser. Notre gouvernement s'engage auprès des communautés musulmanes et intensifie ses efforts dans la lutte contre l'islamophobie. La haine n'a pas sa place dans notre pays, et nous continuerons à prendre des mesures significatives pour lutter contre le racisme et la discrimination sous toutes leurs formes. Ensemble, nous pouvons bâtir un Canada plus sûr et plus inclusif pour tous.

—Le très honorable Justin Trudeau, premier ministre du Canada

« Il est clair que le Canada n'est pas à l'abri de la violence motivée par la haine et de l'islamophobie. Récemment, nous avons vu des actes alimentés par le racisme et la haine ciblant les Canadiens musulmans, et notre gouvernement sait que les mots ne suffisent pas. Des mesures concrètes doivent être prises pour veiller à ce que nous continuions à travailler à la construction d'un pays consciemment plus inclusif. Le sommet était une autre étape vers un avenir plus compréhensif, et il nous appartient maintenant à court terme de mettre fin aux attaques motivées par la haine et d'assurer la sécurité des communautés ciblées, et à long terme, de veiller à construire un pays qui non seulement dit que nous sommes divers, mais a en fait des politiques qui reflètent cela. Je voudrais exprimer ma gratitude aux organisations et individus musulmans qui ont partagé leurs expériences intersectionnelles et vécues, et leurs recommandations sur la manière dont le gouvernement peut lutter contre l'islamophobie sous toutes ses formes.

— L'honorable Bardish Chagger, ministre de la Diversité et de l'Inclusion et de la Jeunesse

« Plus que jamais dans l'histoire récente, je n'ai pas été témoin de ce niveau d'anxiété au sein de la communauté musulmane canadienne. Ce n'est pas de notre choix; nous n'avons ni cherché ni provoqué cette confrontation avec la haine. Le sommet d'aujourd'hui a réuni des dirigeants musulmans pour tracer une nouvelle voie à suivre, et nous sommes impatients de travailler en collaboration avec le gouvernement du Canada pour lutter contre le grave problème de l'islamophobie au Canada.

—Mohammed Hashim, directeur général, Fondation canadienne des relations raciales

« Aujourd'hui, la communauté a exigé l'élimination de l'islamophobie institutionnelle et systémique et l'institutionnalisation de la lutte contre l'islamophobie. Ce sommet est un test décisif de l'engagement de notre gouvernement à prendre des mesures concrètes et efficaces pour démanteler les causes profondes de l'islamophobie.

—Rania Lawendy, membre du conseil exécutif de l'Association musulmane du Canada

« Au lendemain du terrible attentat terroriste de Londres, le Sommet national sur l'islamophobie a constitué une étape importante. Nous sommes prudemment optimistes quant au changement qui suivra, et alors que nous nous engageons avec divers ordres de gouvernement à travers le Canada, nous ne nous arrêterons pas jusqu'à ce que le changement se produise. Nous ne nous arrêterons pas tant que nous n'aurons pas travaillé à lutter contre toutes les formes de xénophobie et à lutter contre le racisme systémique et l'islamophobie aux côtés d'autres Canadiens et de nos alliés.

—Mustafa Farooq, JD, LLM, chef de la direction, Conseil national des musulmans canadiens

Faits rapides

Dans ses efforts pour lutter contre l'islamophobie, le 28 janvier 2021, le gouvernement du Canada a annoncé son intention de déclarer le 29 janvier Journée nationale de commémoration de l'attaque de la mosquée de Québec et d'action contre l'islamophobie.

Bâtir une fondation pour le changement : la stratégie canadienne de lutte contre le racisme, dévoilé le 25 juin 2019, après de vastes consultations à travers le pays, est un investissement de $45 millions pour apporter des changements à long terme en soutenant les communautés et en améliorant les politiques, les initiatives et les pratiques dans nos institutions fédérales.

Dans l'Énoncé économique de l'automne 2020, le gouvernement du Canada a fourni $50 millions sur deux ans, à compter de 2021-2022, pour élargir le Programme d'initiatives de soutien communautaire, de multiculturalisme et de lutte contre le racisme et le Programme d'action contre le racisme afin de réaliser les objectifs du gouvernement. objectifs de lutte contre le racisme, notamment en élargissant le Secrétariat fédéral de lutte contre le racisme.

Le Programme d'action contre le racisme est une autre étape importante par laquelle le gouvernement du Canada met en œuvre la Stratégie canadienne de lutte contre le racisme, en soutenant des projets qui aident à éliminer les obstacles à l'emploi, à la justice et à la participation sociale chez les peuples autochtones, les communautés racialisées et les minorités religieuses.

Le budget 2021 décrit le plan du gouvernement pour bâtir un Canada plus sain, plus inclusif et plus égalitaire et fournit un nouveau financement pour autonomiser les Canadiens racialisés et aider les groupes communautaires à combattre le racisme sous toutes ses formes.

En 2017, M-103 a été adopté à la Chambre des communes, qui a appelé le gouvernement à condamner l'islamophobie et toutes les formes de racisme systémique et de discrimination religieuse.

Produits connexes

Document d'information : Le gouvernement du Canada annonce un financement pour des projets de lutte contre le racisme et l'islamophobie

Le renforcement de la diversité et de l'inclusion est fondamental pour favoriser et promouvoir une société plus consciemment inclusive, où chacun est en mesure de participer pleinement aux sphères économique, culturelle, sociale et politique. Le racisme et toutes les formes de discrimination sont l'une des principales causes d'obstacles sociaux et économiques pour de nombreux Canadiens. Lors du Sommet national sur l'islamophobie, le gouvernement du Canada a annoncé son soutien à huit projets dans le cadre du Programme d'action contre le racisme qui s'attaquent à l'islamophobie et visent à éliminer les obstacles systémiques auxquels font face les communautés musulmanes.

Organisation: Institut canado-arabe
Titre: Briser pour construire ; Démystifier les mythes identitaires arabes et lutter contre le racisme
La description: Le projet vise à lutter contre le racisme et la discrimination vécus par les Arabo-Canadiens en créant des vidéos et des émissions pour briser les mythes.
Montant du financement : $184,000

Organisation: Association canadienne somalienne d'Etobicoke
Titre: Sommet somalien sur les crimes haineux musulmans
La description: Le projet vise à améliorer la capacité de la communauté à lutter contre la haine en ligne sur les réseaux sociaux et autres cyberdomaines, et à développer des solutions.
Montant du financement : $75,000

Organisation: Centre pour femmes immigrantes de Riverdale
Titre: Ligne d'assistance sur l'islamophobie pour les femmes et les jeunes musulmans
La description: Le projet vise à atténuer les obstacles systémiques à la justice rencontrés par les femmes musulmanes confrontées à l'islamophobie et à améliorer l'accès aux ressources.
Montant du financement : $288,387

Organisation: Alliance urbaine sur les relations raciales
Titre: Initiative de leadership pour les jeunes noirs et musulmans
La description: Le projet vise à améliorer l'accès des jeunes noirs et musulmans à l'emploi dans le gouvernement/les politiques publiques, le système judiciaire, le secteur environnemental, les arts et la technologie dans la région du Grand Toronto. 
Montant du financement : $235,800

Organisation: Le Centre des femmes afghanes
Titre: Autonomisation des femmes racialisées : participation sociale, justice sociale et changement systémique
La description: Le projet comblera les lacunes en matière de participation sociale et d'accès à l'emploi des femmes d'Asie centrale au Québec, principalement d'origine musulmane, ce qui contribuera à résoudre les problèmes d'isolement et de désengagement dans la société.
Montant du financement : $203,702

Organisation: ZMQ Global
Titre: Fenêtre de Québec
La description: Le projet utilisera la technologie de l'application « Your Story Teller » pour créer des « bandes dessinées numériques parlantes » qui documenteront les témoignages de la base de cinq communautés marginalisées au Québec (autochtone, noire, arabo-musulmane, latino-américaine et sud-asiatique). L'outil numérique visera à acquérir des connaissances, à changer les attitudes et à développer de nouvelles pratiques pour surmonter les obstacles systémiques au sein du secteur de l'emploi.
Montant du financement : $287,840

Organisation: Fondation éducative Al Ihsan
Titre: Projet en ligne de mosaïque anti-haine/Projet Islam Unraveled
La description: Un soutien supplémentaire permettra d'étendre le projet de haine en ligne contre l'islamophobie pour inclure également la haine en ligne anti-asiatique.
Montant du financement : $199,000

Organisation: Association musulmane du Canada
Titre: Ballers pour l'espoir
La description: Le projet vise à éliminer les obstacles systémiques à la participation sociale des jeunes filles musulmanes, plus particulièrement dans le sport, en leur fournissant des outils et un soutien pour améliorer leur représentation.
Montant du financement : $349,210

Les écoles de Peel peuvent accéder à une nouvelle plate-forme éducative pour lutter contre l'islamophobie

L'Association des musulmans du Canada (MAC) a lancé un programme d'éducation...

Une plateforme numérique rationalise les cours sur l'islamophobie pour les enseignants de l'Ontario

Au milieu des vagues croissantes d'islamophobie, les éducateurs ont désormais un nouveau...

laisse ton commentaire