Fenêtre brisée: le 6e incident faisant l'objet d'une enquête dans les mosquées de Toronto

Jenny Yuen Date de publication: 19 août 2020 • Toronto Sun

Fenêtre brisée: le 6e incident faisant l'objet d'une enquête dans les mosquées de Toronto

On craint que le fracas d'une fenêtre ne soit la dernière action haineuse dirigée contre une mosquée du centre-ville de Toronto, a déclaré un porte-parole d'un groupe communautaire musulman.

L'Association musulmane du Canada, Mariam Manaa, a déclaré que quelqu'un avait cassé une vitre vers 21 h 35 lundi alors qu'un membre du personnel se trouvait à l'intérieur de la mosquée Masjid Toronto au 86 Adelaide St.E., près de Church St.

Un passant a appelé la police, qui enquête.

«Notre préoccupation est qu'il y a une série d'attaques», a déclaré Manaa. «Nous avons eu une augmentation de la haine en ligne envers la mosquée. Nous craignons que ces incidents en découlent.

«Nous sommes préoccupés par la sécurité de la communauté, du personnel et des éventuelles personnes qui passeraient devant.»

Le MAC a signalé qu'il s'agissait de la sixième attaque contre deux des mosquées Masjid de Toronto - trois à Adelaide St.E et trois au 168 Dundas St. W. - en l'espace de trois mois.

L'association a déclaré que l'incident du 29 juillet était le premier incident. Un membre du personnel était seul dans le nettoyage du bâtiment et a entendu un bruit sourd près de l'entrée. Le travailleur a vu un homme blanc s'enfuir et a appelé le 911.

Le MAC a déclaré qu'il y avait eu trois autres incidents les 2, 13 et 14 juin impliquant des graffitis et des vitres cassées.

L'association a déclaré dans un communiqué qu'elle était préoccupée par le fait que la police de Toronto a traité l'arrestation comme un méfait parce que «le méfait n'est pas l'intention de ces attaques. Les quatre premières attaques n'ont pas été résolues à ce jour. »

Manaa a déclaré que la communauté musulmane a appelé le chef de la police par intérim James Ramer à lutter contre ces attaques «et à enquêter plus avant sur ces incidents de haine et ces actes islamophobes envers notre communauté, à trouver les auteurs, à les tenir responsables et à protéger la mosquée et les musulmans contre de futures attaques».

La porte-parole de la police de Toronto, Connie Osborne, a déclaré que le service était au courant de plusieurs rapports de dommages et de méfaits depuis le 1er juin dans les deux mosquées.

Actuellement, il y a six enquêtes et deux arrestations ont été effectuées jusqu'à présent, a-t-elle déclaré.

«Notre unité des crimes de haine a été informée des incidents et continue de soutenir les enquêtes au besoin», a déclaré Osborne.

«Les membres du Service de police de Toronto des divisions 51 et 52 ont rencontré des membres des mosquées et continueront de travailler avec eux et de les tenir au courant des incidents. Si d'autres incidents ont eu lieu, ou si quelqu'un a des informations sur les enquêtes en cours, nous les exhortons à contacter la police. »

Le premier ministre Doug Ford a tweeté qu'il était «horrifié» d'apprendre l'attaque et a déclaré que ces incidents violents «doivent cesser».

«Il n'y a pas de place pour ces actions et comportements dégoûtants. Nous allons trouver qui est responsable et obtenir justice pour toutes les personnes touchées », a-t-il déclaré.

Article original trouvé ici.

La salle de sport «Our London Family» dévoilée samedi

4 juin 2022 | London, ON Près d'un an après...

Le ramadan, un mois de solidarité à Cartierville

2 mai 2022 | Montréal - Les musulmans célèbres aujourd'hui...

laisse ton commentaire