GLOBAL NEWS: Les communautés musulmanes d'Edmonton s'adaptent pour célébrer l'Aïd al-Fitr au milieu des restrictions COVID-19

 

Les communautés musulmanes d'Edmonton s'adaptent pour célébrer l'Aïd al-Fitr au milieu des restrictions du COVID-19

Après des jours de jeûne, c'est un moment où de nombreux membres de la communauté islamique ont hâte de célébrer.

«Les musulmans du Canada et du monde entier célébreront l'Aïd al-Fitr», a déclaré le Premier ministre Justin Trudeau.

«L'Aïd al-Fitr marque la fin du Ramadan, un mois de jeûne et de prière. C'est le moment de remercier et de montrer de la compassion et de la générosité à ceux qui en ont besoin.

C'est aussi un moment où la famille et les amis se rassemblent généralement en grand nombre.

«Chaque mosquée ou chaque salle de la communauté est remplie de milliers de personnes», a déclaré dimanche Yasin Cetin de l'Association musulmane du Canada.

Inscrivez-vous à notre newsletter Health IQ pour les dernières mises à jour sur les coronavirus ]

«Habituellement, notre réception de prière est suivie d'un festival, donc c'est comme un carnaval, nous avons des artistes, des food trucks, tout comme ça.

Mais pas cette année, les restrictions de santé publique dues à la pandémie COVID-19 limitant les grands groupes.

«Permettez-moi de remercier tous les musulmans de l'Alberta d'avoir tant fait pour changer votre observance habituelle du Ramadan», a déclaré le premier ministre Jason Kenney.

Dans une mosquée d'Edmonton, les services de prière avaient toujours lieu, mais ils semblaient très différents des années passées.

«Bien que nous ayons 50 personnes réunies dans une mosquée à la fois pour la prière de l'Aïd, nous avons des gens espacés de six à huit pieds. Nous avons des gens qui apportent leurs propres tapis de prière, des gens avec des gants et des masques et des postes d'assainissement à l'avant alors que les gens entrent », a déclaré Cetin.

Au lieu de donner et de recevoir des cadeaux et des bonbons en personne, la mosquée Rahma a mis en place un service au volant pour distribuer des articles, mais ce n'était pas tout à fait la même chose.

«Cela a été difficile à coup sûr, on ne peut le nier, car c'est un jour où tout le monde se réunit», a déclaré Faraz Ahmed, un habitant. «Imaginez le matin de Noël, tout le monde se réunit, ouvre des cadeaux, les familles dînent la veille, donc c'est à peu près le même concept.»

Les membres de la communauté attendent avec impatience l'année prochaine, dans l'espoir de célébrer comme ils l'ont fait les années passées.

 

Article original trouvé ici.

 

Message du directeur général - Mai 2022

Assalamualaikum Wa Rahmatullahi Wa Barakatuh. Chers membres de la communauté, je prie...

Le ramadan, un mois de solidarité à Cartierville

2 mai 2022 | Montréal - Les musulmans célèbres aujourd'hui...

laisse ton commentaire