Des «anneaux de paix» se sont formés autour des mosquées de la RGT | ACTUALITÉS CTV

Rachael D'Amore, CTV News Toronto 
Publié le vendredi 22 mars 2019 à 12 h 18 HAE 
Dernière mise à jour vendredi 22 mars 2019 15h12 HAE

Une semaine après une fusillade de masse contre deux mosquées en Nouvelle-Zélande, des personnes de toutes confessions ont formé des « anneaux de paix » autour des mosquées de la RGT.

Se tenant la main et portant des signes de paix, des partisans ont bordé le périmètre de Masjid Toronto sur la rue Dundas ce matin pour montrer leur solidarité avec la communauté musulmane locale à la suite de la tragédie à l'étranger.

La cérémonie était censée montrer symboliquement la protection de ceux qui priaient à l'intérieur et n'était que l'une des 13 prévues vendredi.


Les Torontois sont solidaires des membres de la communauté musulmane une semaine après que l'attentat terroriste en Nouvelle-Zélande a fait 50 morts et des dizaines de blessés.

Les Torontois sont solidaires des membres de la communauté musulmane une semaine après que l'attentat terroriste en Nouvelle-Zélande a fait 50 morts et des dizaines de blessés.

« Vendredi est le sabbat musulman, un jour de prières spéciales, nous voulons donc sortir et montrer notre soutien et notre solidarité à nos frères et sœurs musulmans », a déclaré le rabbin Ed Elkin, le rabbin de la première congrégation de Narayever.

«Nous pensons en tant que groupe religieux minoritaire qu'il y a une montée de la haine, malheureusement, au cours des dernières années, en particulier la suprématie blanche. Nous, la communauté juive, en avons été victimes, la communauté musulmane en avons également été victimes. Nous réalisons que nous avons un intérêt commun à nous soutenir les uns les autres et au-delà, d'un point de vue religieux, nous sommes tous enfants de Dieu, nous sommes tous créés à l'image de Dieu, et même en tant qu'êtres humains vous voulez montrer de l'amour et soutien. »

La révérende Maggie Helwig de l'église St. Stephen-In-The-Fields a déclaré que l'attaque en Nouvelle-Zélande l'avait laissée "consternée" et que le soutien de toutes les confessions était nécessaire à la guérison.

"Je suis ici pour montrer mon soutien et ma solidarité aux gens de la mosquée en particulier, dont beaucoup sont des amis, ils préparent un repas pour les sans-abri dans mon église, nous avons une longue relation", a-t-elle déclaré.

"Nous sommes ici pour dire - nous sommes une famille, nous sommes tous une famille, et nous sommes ici pour nous soutenir et être solidaires et amoureux les uns des autres."

La semaine dernière, un homme armé est entré dans deux mosquées à Christchurch, en Nouvelle-Zélande, et a ouvert le feu, tuant 50 fidèles et en blessant de nombreux autres.

Des milliers de Néo-Zélandais ont observé l'appel musulman à la prière vendredi, suivi de deux minutes de silence.

L'imam Yusuf Badat de la Fondation islamique de Toronto a déclaré que la communauté est encouragée par le large soutien.

"C'est incroyable parce que les gens ne partagent pas notre foi, mais ils réalisent notre douleur", a-t-il déclaré. "Ils se rendent compte de la difficulté que traverse la communauté et c'est un sentiment d'espoir et de prospérité pour nous."

Le maire de Toronto, John Tory, s'est joint à une cérémonie de l'anneau de la paix à la mosquée Baitul Islam à Vaughan cet après-midi.

Il s'est ensuite assis avec des membres de la mosquée entre les prières pour écouter leurs préoccupations et offrir son soutien.

« Les messages qui en ressortent sont nombreux. Certainement des messages d'horreur pour ce qui s'est passé, des messages de chagrin pour ce qui est arrivé aux innocents qui se trouvaient dans un endroit censé être en paix, en train de prier », a-t-il déclaré. "Mais aussi des messages qui disent, nous devons nous résoudre en tant que Torontois à dire que nous allons continuer à construire quelque chose de différent ici, à poursuivre une idée noble qui dit que nous vivons ensemble ici et célébrons les différences de chacun."

Tory a reconnu les services que la mosquée Baitul Islam, ainsi que de nombreuses autres mosquées de la région, fournissent à la ville et à ses habitants, tels que des programmes pour personnes âgées et une aide aux sans-abri.

« C'est un montant extraordinaire. Ce sont des choses qui contribuent à la force de notre communauté dans son ensemble. C'est encore une histoire sous-estimée et non racontée », a-t-il déclaré.

« Nous devons raconter ces histoires pour que les gens qui pourraient être enclins à tomber dans le piège de penser de manière stéréotypée aux personnes de confession musulmane cessent de penser de cette façon parce que ce sont de bonnes personnes, ce sont de bons parents, ils sont bons citoyens.

Des cérémonies ont également eu lieu cet après-midi à la Société islamique d'Ajax, à la mosquée Taric à York et au campus St. George de l'Université de Toronto.

L'article original peut être trouvé ici: http://bit.ly/2YTRQvR 

La salle de sport «Our London Family» dévoilée samedi

4 juin 2022 | London, ON Près d'un an après...

Le ramadan, un mois de solidarité à Cartierville

2 mai 2022 | Montréal - Les musulmans célèbres aujourd'hui...

laisse ton commentaire