Veillée communautaire prévue dans la région de Waterloo

Des attaques contre deux mosquées ont fait 49 morts à Christchurch, en Nouvelle-Zélande

NOUVELLES 15 mars 2019 par Jeff Outhit  Record de la région de Waterloo

RÉGION DE WATERLOO — Mohammad Darr était à la prière musulmane du matin lorsqu'il a appris le massacre de masse en Nouvelle-Zélande d'une manière graphique.

« Quelqu'un a apporté une vidéo et nous a montré. Nous étions vraiment, vraiment choqués. C'est très barbare et très triste », a déclaré Darr, qui aide à diriger une école islamique à Cambridge.

Environ trois douzaines assistaient aux prières régulières du vendredi sur Dunbar Road.

"C'est le résultat de la propagation de l'islamophobie et de la haine par des personnes", a déclaré Darr. "Nous devons expulser cela."

Des attaques contre deux mosquées ont fait 49 morts à Christchurch, en Nouvelle-Zélande

"Je me sens vraiment engourdie en ce moment", a déclaré Fauzia Mazhar, de Kitchener. "C'est vraiment difficile de croire que les gens peuvent détester autant, que ce soit une synagogue, une mosquée, une église, combien de haine les gens ont dans leur cœur."

Mazhar et d'autres dirigeants ont agi rapidement pour planifier une veillée communautaire pour les victimes et les survivants de l'attaque. Il aura lieu vendredi à 18 h à l'hôtel de ville de Kitchener avec de plus amples informations sur Facebook.

« Les gens souffrent. Ils veulent se rassembler », a déclaré Mazhar, qui préside la coalition des femmes musulmanes de KW. "Je pense que c'est une partie très importante de la guérison."

Asif Manzoor s'est tout de suite rappelé le fusillade de masse à Québec où un homme armé a tué six fidèles musulmans en 2017.

"C'était déchirant", a déclaré Manzoor, chef de la section locale de la Association musulmane du Canada. Cela l'a refroidi d'apprendre des détails sur la façon dont l'attaque néo-zélandaise a été soigneusement planifiée et diffusée.

Manzoor relie l'attaque à la haine propagée de manière organisée par des personnes ayant l'intention de créer la peur à partir de rien.

"Cela ne vient pas de nulle part", a-t-il déclaré. « Les innocents en paient le prix. Cela ne se fait pas du jour au lendemain. C’est une industrie à part entière qui alimente cette haine. »

Il évoque les meurtres commis à Québec il y a deux ans et les 11 tués dans un attaque contre une synagogue juive à Pittsburgh en octobre.

« Cela dit, je pense que chaque fois que ces incidents se produisent, que nous devenons plus forts en tant que communauté, nous devenons plus forts en tant que pays, pour nous y opposer », a déclaré Manzoor.

La police régionale de Waterloo a contacté les dirigeants musulmans vendredi pour leur dire que les agents avaient l'intention d'être vigilants.

Darr se sent « très, très en sécurité » mais comprend que la vigilance aide. "Nous avons pleinement confiance en nos forces de l'ordre", a déclaré Manzoor.

Manzoor a déclaré qu'il avait été contacté par des dirigeants juifs et chrétiens qui lui ont offert leur soutien, et par d'autres qui ne sont pas des chefs religieux.jouthit@therecord.com

Twitter : @OuthitRecord

jouthit@therecord.com

Twitter : @OuthitRecord

L'article original peut être trouvé ici: http://bit.ly/2WdhDlP 

La salle de sport «Our London Family» dévoilée samedi

4 juin 2022 | London, ON Près d'un an après...

Le ramadan, un mois de solidarité à Cartierville

2 mai 2022 | Montréal - Les musulmans célèbres aujourd'hui...

laisse ton commentaire